Actualités du site SALEM
Accueil du site03- COMPTES RENDUS
COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE
lundi 15 janvier 2007

popularité : 100%
Notre Assemblée Générale s’est tenue le vendredi 12 janvier 2007 à la salle de réception du stade de Balma et a rassemblé cette année 50 personnes ! Elle s’est terminée par un buffet toujours aussi apprécié et convivial. Merci aux membres de Salem qui se sont excusés de leur absence, à ceux qui nous ont envoyé des voeux ou un petit cadeau pour emmener à leur filleul. Nous avons accueilli plusieurs membres de Salem qui assistaient pour la première fois à une de nos Assemblées Générales.

 Jacky Jouan nous a présenté son rapport moral

2006 a été avant tout une année de consolidation de nos actions. Et de préparation de projets futurs qui seront discutés lors de notre voyage en Inde de février 2007. Consolidation dans notre action parrainage puisque le nombre d’enfants parrainés est passé de 219 en fin 2005 à 248 aujourd’hui. A la demande de nos amis indiens, une nouvelle forme de support à l’éduction des enfants a été également mise en place : certains enfants non d’autre possibilité pour atteindre leur objectif de formation que d’être inscrits dans des écoles privées, malheureusement très chères. Quatre cas ont été retenus cette année avec des supports annuels variant de 500 € à 1500 €. Le cours de soutien existant dans le village de Koottathupattia également été consolidé et ce type de soutien a été étendu dans les villages d’Aruna et de Déviyakuruchi. A noter que Saraswathi et son frère Damotharan s’impliquent avec d’autres jeunes dans l’organisation de la scolarisation dans ce dernier. C’est au total 530 enfants qui reçoivent désormais un soutien scolaire. Consolidation de notre chantier de construction de maisons à Kootatupatti : les 50 maisons sont (enfin) achevées. Consolidation de la formation dispensée à l’école d’Andipatti avec l’ouverture d’une classe de maternelle et le développement de la formation en informatique. Consolidation des actions du Père Durai Raj qui pour la première fois nous a sollicité pour le renouvellement d’une partie de la flotte de bateaux de pêche détruits par les intempéries du printemps dernier. (‘Tempêtes tropicales). Création d’un « groupe médical » dont l’objectif est de développer des actions de support socio médical à Koottathupatti et à Déviyakuruchi dans les années à venir. Des actions de réparation et de reconstruction de maisons ont été faites cette année suite à des dégradations importantes dues aux conditions climatiques mentionnées ci avant. L’achat d’un nouveau vélomoteur permet désormais à Anto de rejoindre plus efficacement Andipatti et d’y exercer sa responsabilité de directeur de l’école. Enfin Salem a été membre actif du collectif d’Associations (UNICEF, Maison des Droits de l’enfant, Amnesty International, Handicap International, Secours Populaire, …) qui sur Toulouse et Balma a monté des actions d’information et de motivation auprès des enfants (écoles, conseil municipaux de jeunes, centres de loisirs…) lors de la Journée Internationale des Droits de L’Enfant. Une question fondamentale a été débattue en 2006 : compte tenu de l’évolution économique de l’Inde ces dernières années, notre action était elle toujours pertinente. Il faut savoir, et de récents courriers nous l’on encore confirmé, que si une partie de la population Indienne profite de l’augmentation rapide du niveau de vie, celui des populations rurales diminue ou stagne dans le meilleur des cas. Les conditions de vie des dalits et des tribaux restent très précaires..

 Salem et la Marche mondiale contre l’exploitation des enfants, présenté par Henriette Aubay

Ces deux associations sont indissociables puisque c’est grâce à Salem qui a rassemblé en 1998, 53 ONG ou partenaires que la Marche physique des enfants travailleurs a été accueillie à Toulouse. Ensuite l’association la « Marche mondiale contre l’exploitation des enfants » a été créée en lien avec la Global March, présidée par Kailash Satyarthi et dont le siège est à Delhi. En novembre 2006, nous avons organisé avec 10 associations dont l’UNICEF, la Maison des droits de l’enfant, Amnesty International, Handicap International, 3 journées qui avaient pour thème « Enfants d’ici et d’ailleurs, droits et devoirs » Au cours de ces trois journées, nous avons reçu 617 enfants. Grâce à l’implication généreuse des bénévoles des associations, les enfants étaient accueillis chaleureusement. Très bonne participation des enfants, importance du travail de préparation, perceptible au cours des débats. Excellente coordination entre l’UNICEF et la maison des droits de l’enfant dans l’animation des débats, permettant aux enfants de découvrir la réalité des droits de l’enfant dans le monde, de comprendre les limites de leurs droits, les devoirs qui en découlent et de comprendre qu’ils sont juridiquement responsables de leurs actes. Devant ce succès, on recommence Le projet : Lundi 19 et mardi 20 novembre 2007 : « Journée internationale des droits de l’enfant » pour les scolaires à Toulouse Mardi 20 novembre dans la soirée : rencontre avec les adultes : Droits des enfants, devoirs des adultes ? Mercredi 21 après-midi « Journée internationale des droits de l’enfant » pour les centres de loisirs à Balma Du jeudi 22 à 8 h 30 au vendredi 23 novembre à 12 h « Journée internationale des droits de l’enfant » pour les scolaires à Balma Pour le mardi soir avec les adultes, il faudrait trouver une tête d’affiche, pédopsychiatre connu, Défenseur des enfants, écrivain dans le thème, éducateur reconnu. Tous les membres de Salem qui disposeraient d’un peu de temps pour ces journées sont les bienvenus.

 Bilan financier, présenté par Béatrice Vallet

Le détail du bilan financier se trouve en annexe de ce compte rendu. En 2006 sur un montant global de ressources de 89.451 €, 63.746 € ont été envoyés en Inde et 23.013 sont reportés pour les actions en 2007. Les frais de fonctionnement représentent 3% des ressources (assurances, frais d’édition, frais d’envoi, frais bancaires) et ont été couverts par les cotisations des membres, 18 € annuel par famille. Si on compare les ressources de 2006 avec celles de 2005, hors recettes exceptionnelles des dons du tsunami, elles ont augmenté de 11.000€. Rapport adopté à l’unanimité.

 Parrainages, présentés par Mariel Culos

245 enfants sont parrainés par des familles ou soutenus par l’association. Trente familles participent à un parrainage collectif. A noter le parrainage remarquable de 75 élèves du Collège des Roussillous à St Pierre de Lages qui parrainent 3 enfants en donnant chacun 1 € par mois. La collecte est organisée par les élèves, ils sont soutenus par la principale du collège, Mme Viala, deux enseignantes, Hélène Mercadier et Marie-Pierre Duclos et par un parent d’élèves, Mme Orban. A signaler que le collège Jean Rostand de Balma nous recevra du 19 au 23 mars avec la Marche Mondiale contre l’exploitation des enfants et que cette rencontre pourrait déboucher sur une collaboration avec cet établissement du type de celle que nous avons avec Les Roussillous.

 Parrainages exceptionnels

Comme nous vous l’avons signalé l’année dernière, nous avons accepté la demande du Père Xavier pour aider des enfants à faire des études supérieures. En effet, les enfants que nous parrainons n’ont pas toujours le niveau suffisant à la sortie de la XII ème standard (après le bac) pour entrer dans des écoles gouvernementales, et leur seule chance de faire des études supérieures est d’intégrer une école privée dont les tarifs des frais d’entrées peuvent atteindre de 50.000 à 100.000 Rps soit 1000 à 2000 €. Cette année, nous avons parrainé 4 jeunes pour un montant de 2750 €. Les parrains des enfants concernés sont informés en priorité de ces décisions ainsi que tous les membres de Salem à chaque Assemblée générale

 Cotisations : Cécile Marfaing

Les cotisations de 2006 ont permis cde couvrir les frais de fonctionnement. Elle reste à 18 euros par famille (voir papier ci-joint), merci de faire un chèque séparé, ce qui simplifie notre comptabilité.

 Projet d’antenne médicale

Une réunion a eu lieu sur ce projet. Dans ce cadre, nous allons voir si la construction d’un foyer rural pourrait être utile à Koothatopatti et Déviyakuruchi. Nous allons voir sur place les besoins et les demandes de nos amis indiens en particulier sur la question des besoins ou non d’envoi de médicaments

 Fête 2007 présentée par Henriette Aubay

La salle polyvalente est libre le samedi 3 novembre et nous avons retenu cette date à la place du dimanche 11 novembre. La fête de cette année aura pour thème la fête indienne de la lumière : Diwali dans le nord, Diwapali dans le sud L’objectif de notre fête : Financer nos projets en particulier les parrainages exceptionnels et nous retrouver. Diwali, fête des lumières Célébrée en Inde au cours de la nuit la plus sombre de l’année, Divali représente la victoire de la lumière sur les ténèbres, le triomphe du bien sur le mal, de la domination de la Vérité sur le mensonge. Divali vient du mot sanskrit divapali, signifiant rangée de lumière. Diwali est une fête très importante pour les hindous et peut être comparée au Noël occidental. Divali célèbre la victoire de Rama sur le démon Ravana qui avait enlevé son épouse Sita. Avec l’aide de son frère Lakshmana et du dieu singe Hanuman, Rama put retrouver Sita. Leur épopée est racontée dans le Ramayana. La légende raconte qu’à leur retour au royaume d’Ayodhya, il faisait nuit. Pour qu’ils retrouvent leur chemin, les villageois déposèrent des lampes à huiles sur le bords des routes. Ce changement de date nous permet d’envisager plus facilement l’organisation de cette fête de la lumière en pouvant utiliser l’obscurité du samedi soir. Les conclusions de la fête de 2005 nous amènent à changer de style, les animations du samedi après-midi pour les enfants sont à abandonner. Par contre nous devons garder le repas convivial et l’option spectacle avec apéritif Ci-dessous les idées émises : Contacter la communauté indienne de Toulouse Repas indien le samedi soir Démonstration de Kolam pour les adultes Démonstration de katakali Théâtre de rue (Pankage) Fabrique et vente de lampe à huile Barathanatyam Défilé de saris Film ou conférence ? Vente aux enchères de beaux objets indiens après le repas. Toutes vos suggestions seront les bienvenues. Ne pas oublier que nous ne voulons pas augmenter les prix du repas ou de l’apéritif spectacle et qu’il faut présenter un budget prévisionnel avec chaque proposition.

 Elections du bureau :

Jacky Jouan, Béatrice Vallet, Mariel Culos, Thérèse Bosc, Daniel Bosc, Martine Jouan, Catherine Chéron, Cécile Marfaing, Denise Le Provost, Françoise Aucouturier, Cécile Marfaing, Nathalie Puig, Janine Albar, Catherine Bondeux et Henriette Aubay.