Actualités du site SALEM
Accueil du site03- COMPTES RENDUS
Compte rendu de l’ ASSEMBLEE GENERALE du 14 janvier 2010
mardi 26 janvier 2010

popularité : 100%

Notre assemblée générale, qui s’est déroulée à Balma le 14 janvier 2010 , a rassemblé 40 membres de l’association, dont 6 membres qui assistaient pour la première fois à une AG de Salem. Elle s’est terminée par la projection du petit film réalisé par Anto pour le XXème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, et par un buffet convivial nous permettant d’échanger et de faire connaissance avec les nouveaux venus.

 RAPPORT MORAL DE JACKY JOUAN

Nous venons d’éditer le 31ème exemplaire de notre journal « Enfants de Salem ». Nos actions y sont décrites en détail et je vous invite à vous y reporter.

Je souhaiterais rappeler, en introduction, la réussite de notre Fête Salem qui a eu lieu en mai 2009. Débat riche, le matin, sur le thème « existe-t-il des critères universels d’éducation ? », un après-midi cirque et ateliers qui a comblé de nombreux jeunes spectateurs, un repas fromage dont tous les invités ont vanté la qualité et, en conclusion, un bilan financier bienvenu pour envisager de nouveaux projets avec nos amis indiens.

Les parrainages d’enfants sont toujours au cœur de notre action. 235 enfants sont parrainés à ce jour, auxquels il faut rajouter huit parrainages « exceptionnels ».

C’est une activité bien rodée et gérée de façon rigoureuse par l’équipe parrainage. Les résultats obtenus sont excellents : nombre d’enfants trouvent des emplois intéressants et s’intègrent sans difficulté à la vie sociale. Le Père Xavier a lancé une action de motivation auprès des « anciens » pour qu’eux-mêmes agissent au sein de l’Association Salem en Inde (ASI).

Des projets importants, proposés par ASI en 2007, ont été développés depuis et sont arrivés à terme :

• Achat d’un terrain de 1,15 acre (environ 0,5 ha) à Déviyakurichi. Cette acquisition a été réalisée dans un contexte de coopération avec l’Association des sœurs de l’hôpital St Mary de Salem. Cette association est responsable de l’aide aux lépreux du Tamil Nadu et s’appuie elle-même sur plusieurs associations. La réalisation d’une quinzaine de maisons destinées au relogement de familles de lépreux devrait démarrer en 2010.

• La construction d’une Maison Communale à Kootatupatti, maison qui accueillera en fin de journée les enfants recevant un support scolaire (2 classes) et abritera une cellule socio-médicale dont ce village a un vrai besoin.

• Aide à l’hôpital de Tharamangalam et, plus particulièrement, aux visites médicales qu’un petit groupe de sœurs et d’infirmières effectue quotidiennement dans plusieurs villages autour de Salem. Cette action a retenu l’attention du Club ROTARY de Balma qui, par son soutien financier, nous permet d’assurer cette opération sur les trois ans à venir.

• Achat d’un groupe de pompage permettant aux habitantes de Mahamangalam de disposer d’eau courante de qualité au sein du village, alors qu’elles devaient auparavant transporter l’eau sur plusieurs kilomètres.

• Réfection de toits de maison dans deux villages de réfugiés Sri Lankais, proches de Tharamangalam.

Ces actions ont représenté un investissement de 24 450 € financés par nos fêtes, le Club Rotary, cité ci-avant, ainsi que par des dons conséquents faits par des membres ou des sympathisants de notre association.Que toutes les personnes qui ont participé à ce succès soient ici vivement remerciées.

Mais ce succès est avant tout le fruit d’un travail d’équipe, d’une gestion rigoureuse de nos actions, et d’une confiance mutuelle à laquelle on doit ajouter un véritable lien d’amitié entre nos amis indiens et nous. Que toutes ces personnes impliquées dans nos initiatives soient ici vivement remerciées.

Enfin, pour terminer, je souhaite signaler la prestation d’Anto, travailleur social secrétaire de l’Association Salem Inde, qui a réalisé pour nous, dans le cadre du 20ème anniversaire de la signature de la Convention des Droits de l’Enfant, un court métrage remarquable qui va vous être projeté ce soir.

 BILAN FINANCIER Béatrice Vallet (document joint)

Les comptes de l’association sont présentés sous la forme du compte d’emploi des ressources qui se divise en 2 grandes parties : les emplois, c’est à dire les dépenses, et les ressources, c’est à dire les recettes de l’année. Et le total des emplois doit être égal au total des ressources…

Les emplois comprennent toutes nos actions réalisées en 2009, nos frais de fonctionnement, nos dépenses pour la fête Salem et, en dernière partie, les ressources qui n’ont pas été utilisées en fin 2009 et sont donc reportées à 2010, soit 16 362 €.

Ceci donne un montant total des emplois de : 85 866 €

Les actions réalisées en 2009 représentent 62 992 € (soit 73% du total des emplois) dont 41 600 € en parrainages. Les frais de fonctionnement représentent 1 865 €, soit 2% du total des emplois qui, cette année, n’ont pas été couverts entièrement par les cotisations (1 351 €). Nous avons dépensé 4 647 € pour la fête Salem, pour un résultat bénéficiaire de 3 415 €.

 LES PARRAINAGES Mariel Culos

Nous avons actuellement 235 enfants parrainés

90 chez le Père Xavier 42 chez Saraswati 77 chez le Père Duraï raj 11 chez le Bishop 15 chez Anto

22 enfants ont arrêté leurs études en 2009 11 nouveaux filleuls ont été parrainés, 5 parrains ont arrêté, 5 parrains sont passés du parrainage individuel au parrainage collectif et nous avons 15 nouveaux parrains. Tout l’argent versé pour les parrainages est envoyé intégralement en Inde chaque mois. Il est utilisé par nos correspondants pour couvrir les frais de scolarité des enfants, la cantine, les uniformes, les soins médicaux ; les cotisations des parrainages collectifs couvrent les frais de fonctionnement des cours donnés à Koothatopatti, de l’école d’Andipatti dont le salaire des enseignants.

 JOURNEES DES DROITS DE L’ENFANT AU CENTRE CULTUREL ALBAN MINVILLE, Henriette Aubay

Enfants et Jeunes d’ici et d’ailleurs, des droits pour grandir ! Depuis 2OO5, un collectif d’associations dont Salem organise autour du 20 novembre des animations pour parler des droits de l’enfant, ici et ailleurs. Cette année, XXème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, nous avions choisi de réfléchir et débattre avec les enfants de 8 à 13 ans sur les droits de l’enfant qui font grandir. Entre le 12 et le 21 novembre, 1 200 enfants ont participé à ces journées, accueillis chaque jour par une quinzaine de bénévoles dont plusieurs membres de Salem.

Pour fêter dignement ces 20 ans, sur la proposition de Jacky Jouan, nous avons décidé d’entrer en relation avec les enfants des associations que nous connaissons dans le monde, pour demander aux enfants de nous envoyer des messages. Nous avons reçu des réponses de Haïti, du Salvador, du Pérou, du Bénin, de Roumanie, de Moldavie, des Philippines, du Cambodge et de l’Inde avec une très belle vidéo de 4 minutes faisant alterner les enfants au travail, à l’école et dans leur vie quotidienne. Tous les enfants étaient accueillis par cette vidéo dans un silence impressionnant.

En amont de leur visite, un questionnaire créé par le collectif permettait aux enfants et à leurs parents d’aborder les droits de l’enfant, de s’interroger et de venir chercher les réponses au CCAM.  Cinq droits étaient le fil conducteur du parcours des enfants : le droit à l’identité ; le droit à la santé, le droit à l’éducation, le droit à la protection, le droit à l’expression.

Après la vidéo de Salem et leurs commentaires, ces cinq droits étaient présentés aux enfants par des clips mettant en scène des personnalités connues et un jeu permettait à tous les enfants de s’exprimer par groupe, avant de se retrouver tous pour la synthèse sous forme d’une bande dessinée que chaque classe pouvait emporter.

Pour les 14/18 ans, cinq groupes rassemblant 60 jeunes ont participé au débat du COFRADE sur le thème « Pourquoi l’éducation est-elle un droit ? »

De septembre à novembre 2009, ils ont réfléchi sur cette notion d’éducation telle qu’ils la conçoivent et telle qu’ils la verraient idéalement. Des comptes rendus de ces débats ont été rédigés et une première rencontre, le 18 novembre à Balma, a permis à l’ensemble des jeunes d’échanger et d’approfondir leurs réflexions. Une rencontre nationale, le 10 décembre à l’UNESCO (Paris), a clôturé les réflexions de l’année et 25 jeunes du grand Toulouse y ont participé.

 ELECTION DU BUREAU DE SALEM

Nous sommes très heureux d’accueillir Denise Bernadet qui rejoint notre bureau.

Les membres présents à l’Assemblée générale, déjà membres du bureau continuent : Jacky et Martine Jouan, Béatrice Vallet, Mariel Culos, Catherine Chéron, Cécile Marfaing, Françoise Aucouturier, Janine et Julien Albar, Françoise Couillens, Thérèse et Daniel Bosc, Denise Le Provost, Henriette Aubay ainsi que Catherine Bondeux, et Stuart Walker, absents et excusés.

 
Documents joints à cet article :