Association SALEM
Vous êtes dans : Accueil / Deviakurichi

DEVIAKURICHI

DEVIAKURICHI : UN VILLAGE DE LEPREUX

Ce n'est pas d'un village de lépreux mais d'un double village dont il faut parler : le village gouvernemental, véritable ghetto constitué de blocs d'habitations où vivent enfermés 150 familles, et le nouveau village, créé à l'initiative du Père Xavier au début des années 1980, constitué de petites maisons individuelles. Ce nouveau village abrite en fait des familles qui ont réussi à se sortir du village gouvernemental. Laissons Saraswathi, la première fillette parrainée par l'Association  et originaire de ce village situé à quatre vingt kilomètres de Salem sur la route de Pondichéry, brosser un bref tableau des conditions de vie à la fin des années 1970:
"Le gouvernement indien a construit 10 centres de réhabilitation pour les lépreux. Dans ces centres, les lépreux et leurs enfants reçoivent de la nourriture, des vêtements un toit et des soins. Mais notre gouvernement ne s'occupe pas de la scolarisation des enfants. Comme nos parents sont lépreux, ils sont incapables de gagner de l'argent pour envoyer leurs enfants à l'école. Ils se souciaient de l'avenir de leurs enfants. Personne ne les aidait et ils ne trouvaient aucune solution à leur problème."
Le Père Xavier a commencé à scolariser les plus démunis et l'Association Salem s'est impliquée dès 1990 dans la scolarisation des enfants. Ce n'est qu'en 2003, à l'invitation de Saraswathi que nous sommes allés pour la première fois au nouveau village de Deviakurichi. Constat plein de contrastes : à l'évidence des villageois dans la détresse, rejetés de la population indienne environnante, n'ayant d'autre issue que la mendicité pour survivre. Beaucoup d'entre-eux partent dans des villes éloignées pour mendier : Bangalore, Ooty et même Delhi. Nous avons aussi le cas d'une femme qui a vendu un rein pour assurer la survie de sa famille. Mais aussi une communauté responsable d'elle-même, consciente que seule l'éducation pouvait apporter une vie meilleure à leurs enfants et déterminée à se battre.
Nous avons fait de l'aide à ce village une priorité depuis 2003, avons fortement accru notre action parrainage et supporté des actions ponctuelles telles que l'achat de chèvres.
La situation aujourd'hui : les résultats scolaires des enfants de Déviakurichi sont excellents et fait remarquable, ce sont les jeunes adultes qui maintenant animent les actions au sein du village : animation d'un séminaire d'été pour les écoliers, participation au Panshayat (conseil municipal), recherche d'aides et collaboration avec des ONG sans parler de l'aide que chacun d'entre eux apporte à sa propre famille!
Les conditions de vie sont aussi en pleine et rapide évolution : de nombreuses constructions ont vu le jour avec la participation de différentes ONG avec lesquelles nous collaborons.

ACTION 2008/2009 : ACHAT D’UN TERRAIN.

L’objectif de beaucoup de familles du village gouvernemental est de rejoindre le nouveau village. En mars 2008 nous nous sommes engagés auprès de nos amis indiens pour les aider à acquérir un terrain permettant de construire une quinzaine de maison. Après une longue année de négociations, le Père Xavier a signé l’acte d’achat d’un terrain de 1.15 acres (5500 m²) le 6 avril 2009. La construction des maisons devrait débuter au cours du premier semestre 2010 sous la responsabilité des sœurs Sainte Marie de l’hôpital de Salem.